Assurance PNO tarif

Assurance PNO tarif

Qu’est-ce que l’assurance Propriétaire Non Occupant ?

L’assurance des non-occupants (PNO) est une forme d’assurance de responsabilité civile. Elle a pour but de protéger le propriétaire d’un bien loué, occupé par un tiers à titre gratuit ou vacant, contre les risques éventuels.

Ce type de contrat est de plus en plus utilisé par les propriétaires, notamment en cas de copropriété. En effet, la loi Alur, dans son article 9-1, introduit l’obligation pour tout propriétaire, qu’il occupe ou non une copropriété, de s’assurer contre le risque de responsabilité civile dont il est responsable en raison de sa qualité de propriétaire. Cette garantie est donc cumulable avec l’assurance habitation des locataires et l’assurance responsabilité civile du syndicat des copropriétaires.

Que couvre l’assurance propriétaire bailleur ?

L’assurance des propriétaires non occupants est conçue pour couvrir votre habitation contre tout sinistre, qu’il n’y ait pas de locataire ou que le locataire ne puisse pas couvrir le sinistre, et offre une couverture similaire à l’assurance habitation multirisque standard.

L’assurance PNO vous permettra de vous protéger.

Garantie contre les risques locatifs (incendie, dégâts des eaux, explosion, etc.) C’est très utile si votre logement reste vide, car l’assurance des locataires doit inclure ce type de couverture.
L’assurance des biens meubles, dans le cas d’une location meublée, qui couvre tous les meubles existants avant l’arrivée du futur locataire.
L’assurance « Recours du locataire » et/ou « Trouble de jouissance », qui couvrira votre responsabilité civile en cas de mauvais entretien ou de défauts de construction du logement lui-même. L’usage perturbateur est le droit du locataire de s’installer dans le logement loué et de l’utiliser conformément aux termes du bail.
La garantie « recours des voisins et des tiers », qui vous aidera à faire face à la responsabilité civile en cas de sinistre ayant son origine dans votre habitation et affectant l’habitation de votre voisin. Elle vous protégera en cas de plainte ou de recours d’un voisin ou de votre copropriétaire.
La garantie cambriolage, qui vous protège, par exemple, si vous louez un logement meublé, en cas de vol de mobilier.
L’assurance événement ou tempête, qui vous protège contre les dommages causés par l’environnement (catastrophes naturelles, neige, vent, etc.).
La loi Alur de 2014 oblige tous les propriétaires qui ne sont pas occupants ou occupants de biens en copropriété à s’assurer contre les risques de responsabilité civile.

Quel est le prix moyen d’une assurance PNO ?

La prime annuelle moyenne d’une assurance PNO varie entre 60 et 150 euros. Il convient de noter que certains assureurs fixent leurs prix en prenant un pourcentage du loyer au cours d’une année. Pour une assurance PNO de base, la contribution se situe généralement entre 1 et 2 % du loyer annuel, tandis qu’une assurance PNO plus étendue peut aller jusqu’à 4 % du loyer annuel.

Pour obtenir la meilleure assurance au meilleur prix, il est fortement recommandé de demander des devis à différents assureurs.

Si vous êtes propriétaire, que vous avez une assurance PNO et que vous déclarez vos revenus fonciers sous le régime de la propriété, vous pouvez déduire de vos impôts le montant de votre cotisation à l’assurance PNO.

Un tarif qui dépend de nombreux facteurs

Le montant de la prime PNO varie en fonction de différents critères, tels que

  • Le type de propriété : maison ou appartement.
  • L’emplacement de la propriété.
  • La composition de la location : vide ou meublée.
  • La surface de la propriété.
  • La garantie facultative de l’abonnement.
  • Le montant de l’excédent.
  • La couverture maximale.


Avant de souscrire une assurance PNO, prenez le temps de lire attentivement les conditions de mise en œuvre et les exclusions pour éviter toute mauvaise surprise. En effet, certains contrats d’assurance peuvent prévoir l’absence de couverture ou l’annulation après que le bien n’ait pas été occupé pendant une certaine période.

Garantie facultative


Les compagnies d’assurances proposent également une couverture facultative pour compléter la couverture PNO. Les assurances facultatives les plus courantes sont les suivantes .

Garantie de loyer impayé.
Trouble de l’usage : protège le propriétaire si le locataire utilise le bien d’une manière qui n’est pas conforme au bail.
Indemnisation de la perte de loyer à la suite d’une catastrophe.
Remboursement des frais de relogement des locataires.
Les garanties peuvent varier d’un assureur à l’autre. Vérifiez donc auprès de l’assureur de votre choix ce que couvre votre assurance PNO.

Le prix d’une assurance PNO étendue

  • Assistance juridique : vous pouvez contacter un juriste qui répondra à toutes vos questions et vous accompagnera dans vos démarches dans les litiges concernant votre bien assuré (conflits de copropriété, relations avec les locataires, achat de votre bien…). Veuillez noter que cela ne comprend pas les frais de conseillers juridiques et d’experts dans la phase amiable, ni tous les frais en cas de procédure judiciaire, sauf si votre responsabilité est engagée.  
  • Services d’assistance : vous pouvez bénéficier de services d’assistance, notamment pour prendre en charge le nettoyage au départ de votre locataire, en cas de retour d’urgence dans votre logement, si vous avez besoin de contacter un artisan (plombier, serrurier, etc.), ou en cas de remise en état de votre logement, etc.

Pourquoi souscrire une assurance PNO étendue ?

Choisir une police d’assurance PNO étendue signifie une meilleure protection de vos biens. En fait, la police peut couvrir votre investissement immobilier au-delà de ce qui est couvert par la police d’assurance habitation d’un locataire, qui est souvent de base. Elle peut offrir des limites plus élevées en cas de sinistre et réduire les exclusions de la couverture.

L’assurance PNO étendue vous permet également de bénéficier de garanties supplémentaires telles que l’assistance 24h/24 en cas d’urgence ou l’assistance juridique, qui vous permet d’avoir un avocat à vos côtés en cas de litige concernant votre propriété ou avec vos locataires.

4 conseils pour une assurance habitation PNO moins chère

  • Conseil 1 : Faites attention à la franchise applicable à votre assurance : il s’agit du montant que vous devez payer après que la compagnie vous a remboursé, il affecte donc directement le prix de votre assurance PNO ! Privilégiez une franchise faible (moins de 250 €) plutôt que l’absence de franchise, qui se traduit souvent par un contrat plus cher.
  • Conseil 2 : Fixez un plafond élevé pour chaque couverture : plus le plafond est élevé, plus la prime sera bien sûr chère. Toutefois, n’oubliez pas que les sinistres domestiques peuvent entraîner de graves pertes financières. Par conséquent, n’ignorez pas le montant de la couverture PNO dont ils disposent afin d’opter pour une couverture moins élevée ……
  • Conseil n° 3 : ne transigez pas sur la durée maximale de la couverture : il est fréquent que certaines garanties (par exemple le cambriolage) soient supprimées après quelques mois de non-location du bien. Veuillez en tenir compte.
  • Conseil 4 : choisissez la bonne assurance complémentaire : nous pensons qu’une assurance pour les vacances locatives et la perte de loyer/loyer est essentielle. L’assurance de protection juridique doit couvrir tous vos frais de justice et avoir un plafond élevé pour être efficace. Faites attention aux conditions générales de chaque police d’assurance : nous vous recommandons d’utiliser un comparateur en ligne pour accéder facilement à ces informations importantes.